Le deuxième vice-gouverneur de la banque centrale de la République de Guinée, se dit indigné face à la montée des violences ces derniers jours en Guinée.

Baidy Aribot a exprimé sa préoccupation ce vendredi, 23 octobre 2020, à travers un post sur sa page Facebook.

Le cadre de la banque centrale demande à ce que justice soit rendue afin de retrouver et punir les coupables de ces nombreux cas de morts et les fauteurs de troubles.

« Sincèrement et du fond du cœur, je suis affecté et terrifié par cette vague de haine et d’appels à la violence dans les propos de beaucoups de nos concitoyens guinéens sur les réseaux sociaux tout bords confondus, y compris la mort des enfants hier lors des manifestations violentes qui secouent Conakry.

Rien ne peut justifier de tels actes dans notre pays , qui prennent en ces périodes de tensions politiques , des allures graves de repli identitaire et des comportements extrémistes . Quelles que soient les circonstances, les enfants en particuliers et la vie humaine en générale sont à épargnés et protégés contre les violences par chacun de nous et les attitudes communautaristes sont a bannir dans notre langage pour justifier de telles situations .

J’ai passé une nuit blanche . Je parle de mon côté humanisme qui n’a rien avoir avec celui politique…….

Cette situation n’est profitable à personne dans ce pays…

J’appelle mes compatriotes à la paix et la retenue. Ceux qui hatises la haine et les appels a la violence , et ceux qui commettent ses crimes doivent arrêtés encore une fois de plus , nous sommes liés par l’histoire dans ce pays.
Mes sincères condoléances à toutes les familles endeuillées .

Paix à leurs âmes de ceux qui sont morts.

Je condamne toutes formes de violence et ces tueries pour des raisons politiques et demande à ce que justice soit faite contre les auteurs de ces crimes et les fauteurs de troubles .

Que Dieu protège et bénisse la Guinée et les Guinéens . Bonne journée et bonne prière de vendredi à tous pour le pays …»



Source link