A l’image de la Zambie, dominatrice (2-0) de la Tanzanie un peu plus tôt dans la journée, la Guinée a disposé (3-0) de la Namibie dans le groupe D du CHAN 2020. Une victoire rendue possible grâce à Gnagna et Morlaye qui ont fait la différence.

La Guinée est arrivée dans ce match avec des ambitions claires et affichées. Lappé a choisi d’attaquer et son 4-4-2 en est la preuve. Le Syli presse haut et prive la Namibie du ballon. Acculé, l’adversaire de la sélection guinéenne est poussé à la faute. Une passe totalement manquée par le défenseur namibien profite à Gnagna Barry qui n’a plus qu’à faire trembler les filets (13’).

Après cette ouverture du score, les joueurs de Lappé Bangoura continuent de maintenir la pression sur les Namibiens mais les occasions ne s’accumulent pas. Au moment d’aller aux vestiaires, Morlaye Sylla, d’une belle inspiration, fait le break. Parti à la limite du hors-jeu, le joueur du Horoya attaque l’espace dans le dos de la défense et se lance vers les buts. Il arrive au bord de la surface, fixe le défenseur et enroule au second poteau (47’).

Très attendue, l’équipe guinéenne a fait l’essentiel du travail en première période. Malgré quelques frayeurs avec notamment un coup franc surpuissant détourné en corner par Moussa Camara (53’), la Guinée aura bien géré son avantage en seconde partie.

Symbole d’une stratégie de gestion, Kanfory Bangoura sort Mamadouba Bangoura pour Jean Mousté (80’). Le Syli local passe ainsi à trois au milieu de terrain et évolue avec Gnagna seul à la pointe de l’attaque.

Heureusement pour la bande à Naby Bangoura qui n’en demandait pas autant, l’arrière garde namibienne était d’humeur très généreuse ce soir. Gnagna Barry se voit donc offert la balle du doublé et son tir du droit bat le gardien qui fait une faute de main (87’). Trois buts, un clean-sheet, la soirée est parfaite pour les Guinéens.

Au coup de sifflet final, les trois points de la victoire (3-0) vont aux Guinéens qui prennent la tête du groupe devant la Zambie. Les deux pays ont d’ailleurs rendez-vous le 23 janvier (16h GMT) pour un match qui pourrait déjà offrir le premier ticket de qualification du groupe pour les quarts de finale.



Source link