Le Premier Ministre Ibrahima Kassory Fofana et son gouvernement auraient dû démissionner le lendemain de l’élection du président de l’Assemblée Nationale. Mais on ne sait pour quelle raison Kassory Fofana n’a toujours pas rendu le tablier, même, on le sait, c’est juste pour la forme. Mais maintenant qu’une grosse faille a été constatée au niveau du gouvernement concernant l’élaboration du plan de riposte contre le Covid19, le gouvernement pourrait bien éclater avant la lettre.

La surestimation du volet énergie dans le plan de riposte économique contre le Covid19 proposé par le gouvernement guinéen continue à faire couler salive et encre.  Les experts de la Banque mondiale , comme nous l’écrivions dans un précédent article, soutiennent que le gouvernement guinéen a surfacturé le coût que cela implique. « Le coût de la facture à 456 milliards de francs guinéens (46 millions de dollars US) nous paraît surestimé dans le plan, tandis que nos simulations indiquent un total d’environ 6 milliards de GNF (moins de 1 million de dollars US) au tarif social actuellement bas de 90 GNF/kWh ».

Pour sa part, la Primature accuse le département de l’énergie d’avoir fourni des données complètement erronées.  Ce qui est loin d’être du goût de Cheik Taliby Sylla, ministre de l’Energie et de tout son clan. Selon des sources, le gouvernement est complètement divisé sur la question. D’aucuns affirment que Kassory Fofana aurait tout simplement encaissé le coup puisque ce sont ces services qui ont sorti le rapport officiel. En plus, comme ils disent avoir constaté ces erreurs bien avant les remarques de la Banque Mondiale,  les experts de la Primature auraient dû sortir la bonne copie avec les bons chiffres avant les balancer à la Banque Mondiale.

Maintenant que les critiques fusent de partout à travers le monde, le groupe de Taliby Sylla dit qu’il n’est pas question de dédouaner Kassory pour accuser Sylla. Dans cette situation, c’est toute la solidarité entre ministre de la Basse Côte qui est mise à rude épreuve. Des petits malins essaieraient même de parler d’un clan de Kindia contre un clan de Forécariah au sein du gouvernement. Difficile pour la Coordination pour la Basse Guinée (COBAD) alimentée financièrement par un certain Malick Sankon de trancher. Même si certains accusent Malick Sankon de n’avoir pas assez de bonnes intentions envers le Premier Ministre Ibrahima Kassory.

Et comme avant d’arriver à Kindia ou Forécariah on passe par Coyah, précisément par Wonkifong chez Naby Youssouf Kiridi Bangoura, d’autres mauvaises langues disent que le ministre Secrétaire Général du Gouvernement serait en faveur de Taliby Sylla. Pour qui sait que Kiridi Bangoura lorgne depuis des lustres le fauteuil de la Primature, ceci pourrait expliquer cela. Reste à savoir à qui reviendra le dernier mot en cette période où nous gouvernants peinent à gérer la pandémie de Covid 19. Celle-ci a déjà franchi la barre de 1000 cas positifs.



Source link