Des jeunes se réclamant du RPG arc-en-ciel, le parti au pouvooir, menace de s’investir les rues de Siguiri dès la fin de ce mois d’avril, pour exiger des autorités administratives le respect des promesses tenues.

Dans un entretien accordé à notre correspondant régional basé dans ladite préfecture, ce mardi 20 avril, Bakary Keita alias «placé» promet que si rien n’est fait d’ici le 30 avril pour le démarrage des travaux de bitumage des voiries urbaines de cette localité, la jeunesse va investir les rues.

«10 jours, nous séparent de la fin de ce mois d’avril. Jusqu’à présent, nous ne voyons pas de signe probable pouvant nous faire espérer du respect des engagements des autorités locales de Siguiri. On se souvient des déclarations du Secrétaire général chargé des affaires administratives, Sékouba Traoré qui disait «je vous informe que le contrat de bitumage des voiries a été signé par le président de la République. Donc, d’ici le 30 avril 2021, tous les engins seront présents sur le sol de Siguiri. Le montant est déjà disponible au budget national», a-t-il rappelé.

Poursuivant son intervention, le porte-parole des manifestants revient sur les démarches entreprises auprès des autorités de Siguiri pour s’enquérir de l’avancement des travaux. Mais à l’en croire, cela est resté vaine.

«C’est une désolation parce qu’au jour d’aujourd’hui, aucun responsable de la préfecture ne décroche nos appels téléphoniques à plus forte raison nous recevoir. Les deux secrétaires généraux, et n’ont plus le préfet. Même la mairie, aucun signe d’espoir. Et aussi les cadres de Siguiri résidants à Conakry. Donc la décision est déjà prise dans l’ensemble. Cette fois-ci, c’est toute la ville qui manifestera. Ce jour-là, rien ne pourra nous arrêter. Nous avons encaissé trop de promesses non tenues. Mais cette fois-ci soit le bitumage de nos voiries, soit la paralysie totale de la ville jusqu’à la satisfaction de nos revendications, soit la prison», a conclu Bakary Keita.

Billy Nankouman Keita, correspondant de Guinee360

Source link