Les épreuves du baccalauréat session 2021, ont débuté sur toute l’étendue du territoire national guinéen, ce jeudi 22 juillet. A Siguiri, c’est le lycée collège Roi Hassane 2 qui a servi de cadre au lancement officiel des épreuves, en présence des autorités locales et responsables de l’éducation.

Prenant la parole, le directeur préfectoral de l’éducation de Siguiri Issa Kouyaté dira que «cette année est une année exceptionnelle, car le ministère a mis à la disposition des différents centres d’examen, tous les moyens pouvant empêcher tout acte de fraude. Cette année, c’est sous le slogan stop à la fraude et stop aux téléphones surtout avec la mise en place des appareils détecteurs de métaux. Nous demandons aux élèves d’éviter tout document compromettant », a-t-il lancé.

La préfecture de Siguiri compte au total 4 788 candidats dont 1244 filles répartis comme suit :

1/ Sciences Expérimentales 1752 dont 623 filles répartis dans 4 centres

2/ Sciences Mathématiques 1336 dont 310 filles répartis dans 3 centres

3/ Sciences sociales enseignement général 1678 dont 307 filles répartis dans 1 centre

Franco-arabe 22 dont 4 filles répartis dans un centre.

Le nombre de délégués est de 20, soit deux (2) par centre. Selon une source basée au service examens de la DPE de Siguiri, au total, 70 détecteurs de métaux ont été répartis dans les 10 centres que compte la préfecture.

Au centre du lycée Kankou Moussa Keita, avant le lancement des épreuves, plusieurs téléphones portables ont été saisis et détruits sur place.

Billy Nankouman Keita, correspondant de Guinee360

Source link