Dans un décret publié cette nuit par la télévision nationale, le Président Alpha Condé a accordé une remise de peine totale à sept mineurs condamnés chacun à cinq mois de prison, le 12 février dernier.

Illiasse Barry, Mamadou Saïdou Koulibaly, Mamadou Lamine Diallo, Mamadou Saliou Diallo, Mamadou Yaya Barry, Souleymane Diallo et Mamadou Oury Diallo avaient écopé de cinq  mois de prison au terme de procès pour « attroupement illégal sur la voie publique ». Sept autres enfants avaient été condamnés au temps mis et cinq autres avaient bénéficié d’un non-lieu. Un dernier enfant n’avait pu comparaître devant le tribunal pour enfant  parce qu’ayant moins de 13 ans le jour de son arrestation.

Ces enfants qui avaient été arrêtés au cours des violences post-électorales d’octobre 2020. Ils ont passé plus de trois mois en prison avant leur jugement.



Source link