Beaucoup de leaders de partis politiques fraîchement élus comme députés avaient refusé de se prononcer sur les résultats provisoires proclamés par la CENI. Mais depuis que la Cour Constitutionnelle a validé ses résultats ce mercredi 15 avril, les nouveaux parlementaires commencent à se faire voix. Ce jeudi 16 avril, deux groupes parlementaires ont été officialisés sur l’échiquier politique guinéen.

D’abord, il y a le groupe Parlementaire Rassemblement Républicain qui sera piloté par l’ancien Président du Groupe Parlementaire Alliance Républicaine du parti UFR, honorable Deen Touré.  Sans doute l’expérience de la présidence de ce groupe a été le point fort pour ce transfuge du parti UFR de Sidya Touré. Il aura à gérer les humeurs de l’honorable Aboubacar Soumah, président du parti Guinée pour la Démocratie et l’Equilibre (PGE), un autre transhumant politique qui a fait ses pas au PUP, à l’UFDG avant de créer sa propre formation politique.

D’autres anciens parlementaires comme Jean-Marc Telliano (RDIG),  Alpha Silla Bah (PGRP) sont également dans ce groupe. On peut ajouter à ces anciens un autre cacique ancien membre du CNT Dr.Sékou Koureïssy Condé (ARENA). Un jeune ancien du CNT également dans ce Rassemblement : Boubacar Siddighui Diallo (UMP).

Les nouveaux dans ce groupe sont Dr.Ibrahima Sory Diallo (ADC BOC),Fatoumata M’Ballou Camara du RDIG, Mohamed Lamine Kaba du parti FIDEL, Sékou Benna Camara du parti GUD, Oyé Beavogui du PDG-RDA (rapporteur du groupe parlementaire) et Sâa Kossa Touré du MPD de Paul Moussa Diawara.

Le deuxième est le Groupe Parlementaire Alliance Patriotique. Il est présidé imaginez-vous bien par l’homme d’affaires Elhadj Mamadou Sylla (UGD). Il fait son retour presque triomphal au Parlement avec 4 députés.  Mamadou Sylla a réussi à embarquer dans son groupe Mamadou Baddiko Bah, un grand intellectuel et homme politique, président du parti UFD. On dirait qu’il a filé le nom de son « Alliance Patriotique » créée contre la nouvelle Constitution à ce groupe.

L’homme d’affaire aura à gérer au l’inénarrable Siaka Barry  du parti MPDG, le bouillant Abdoulaye Kourouma (RRD),Mme Yansané Bintou Touré (PGPD),  Fodé Mohamed Soumah (GéCi), Abé Sylla (NGR) et Boubacar Bah (PPD).

Au total, si on comptabilise de facto le RPG AEC, le nouveau Parlement Guinéen va compter trois groupes parlementaires. Dans la précédente législature, il y a avait également trois groupes : le RPG AEC, l’Alliance Libérale Démocrate et l’Alliance Républicaine.



Source link