Dans la foulée des manifestations contre le manque de courant à Kankan, deuxième capitale du pays, des jeunes excités se sont violemment attaqués au siège du groupe de médias appartenant à Taliby Dabo, l’un des caciques de la Coordination régionale du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir.

Si cet acte de vandalisme perpétré par des manifestants n’a enregistré aucune victime, faut-il toutefois souligner qu’il a provoqué d’importants dégâts matériels, témoignent les responsables dudit groupe de médias, rencontrés sur les lieux par Guinéenews.

Dans les rangs de ces jeunes fondeurs anti délestages à Kankan, l’on considère cette attaque comme une ‘’expédition punitive’’ dirigée contre le patron de cet influent groupe médiatique de la place. Ils reprochent à ce dernier d’avoir assimilé leur revendication ‘’citoyenne’’ à celle politique.

Faut-il préciser qu’à la veille de cette manifestation, Taliby Dabo, a fait une sortie médiatique pour condamner les jeunes qu’il a accusés d’être à la solde de l’opposition et le FNDC qui les manipulent. Bien avant, au cours d’une émission télévisée hier nuit, le PDG du groupe Dabo Médias est allé jusqu’à brandir la menace d’une interdiction de toute manifestation hostile au pouvoir à Kankan qui est l’un des bastions historiques du président de la République.

Source link