Étant donné que «le digital reste le moyen de communication le plus simple et le plus rapide et qui transcende toute les frontières sans risque de contamination», la Startup OCTA a développé la plateforme Kisal pour sensibiliser et informer les citoyens sur la pandémie du Covid-19.

Kisal est plateforme qui dispose d’une application Androïd et du site web, Kisal.org, respectivement lancés les 21 et 26 mars derniers pour sensibiliser les populations sur le Covid-19. On y trouve traitées toutes les informations liées à la pandémie du coronavirus, les symptômes, les modes de contamination ainsi que les statistiques, régulièrement mises à jour.

«La sensibilisation se passe à travers des Sms, des capsules vidéos qui sont intégrées dans l’application mobile et sur le site Web. Pour toucher beaucoup de personnes, les capsules vidéos sont en langues nationales», explique son fondateur, Mamoudou Diallo.

L’ingénieur en génie logiciel souligne aussi que Kisal se veut comme une alternative contre les fakenews en donnant «en temps réels des informations sur l’évolution du coronavirus en Guinée».

Depuis sa création, la plateforme continue de susciter l’engouement auprès des citoyens. A date, le site web, kisal.org totalise plus de cinq mille (5,000) visites et plus de 1000 utilisateurs de l’application reçoivent deux Sms par jour dans leurs téléphones. «Nous envoyons près de 3 mille Sms par jour pour sensibiliser et l’autre pour informer sur la situation de la maladie. Nous donnons la bonne information. De fois, certains ont tendance à faire courir des rumeurs sur la situation du coronavirus, mais nous, nous ne publions que les informations fiables et provenant uniquement de l’ANSS avec qui nous sommes en partenariat».

Besoin de moyens supplémentaires

Au départ, financée sur fonds propres, les concepteurs de Kisal envisagent d’intégrer un nouveau module sur la plateforme qui exige de moyens supplémentaires. «Au début, c’est nous-mêmes qui prenions les coûts en charge, notamment, des Sms que nous envoyions. Après, il y a eu des actes de bonne volonté qui nous ont aidés. Aujourd’hui, si on demande un financement quelconque c’est par rapport au coût des Sms que nous envoyons afin de pouvoir toucher tout le monde, toutes les catégories socioprofessionnelles et l’ensemble de la communauté. Sachant qu’il y en a qui ne savent ni lire, ni écrire, nous voulons ajouter un module au niveau de l’application qui permet d’appeler ces personnes là à travers de messages vocaux préenregistrés en langues nationales», précise Mamoudou Diallo.

A date, la Guinée a enregistré 438 dont 49 guéris. Pour limiter la propagation du Covid-19, un état d’urgence a été instauré depuis le 27 mars et va durer jusqu’au 30 avril prochain, en plus d’un couvre feu de 21h à 5h. A partir du 18 avril, le port du masque devient obligatoire pour tous les citoyens.

Source link