Dans le cadre des préparatifs de la prochaine saison de football, les arbitres guinéens vont passer un test physique prévu du 29 au 30 août 2021 au stade Général Lansana Conté de Nongo. A l’issue de leur évaluation, la Commission des Arbitres va se décider pour désigner les arbitres retenus pour officier les championnats de ligue 1 et 2. Dans un entretien avec FOOT224, Moussa Bintou Kaba, président de la CA a évoqué le test des arbitres et la suite à donner à ceux qui ne vont pas réussir au test. Lisez !

Comment vous préparer ce test des arbitres ?

Avant le 28 août prochain, nous allons envoyer les noms des arbitres au niveau de la commission régional des arbitres de chaque ligue pour les informer. En plus, chaque arbitre doit faire son bilan médical. Si l’arbitre n’a pas un problème de cœur on va l’accepter et si c’est le contraire l’arbitre doit d’abord se traiter. Chacun d’eux doit faire le bilan médical. C’est quand nous avons le papier des médecins disant que tu aptes pour le test, qu’on enregistre l’arbitre. Avant les lois du jeu, l’arbitre est un athlète d’abord. Donc physiquement, il doit répondre aux normes.

Vous êtes catégorique sur ce bilan médical…

Nous sommes catégoriques parce que rappelez-vous il y a de cela cinq ans, nous avons un arbitre qui a succombé au stade du 28 septembre. Il est prévu dix tours par personne et quand il a fini le dixième tour, il s’est écroulé et il a rendu l’âme. Donc la FIFA demande un bilan médical à tous les arbitres du monde avant de les faire courir. Si l’arbitre a un problème de cœur, il doit être exempté du test et du championnat jusqu’à la fin de son traitement.

Qu’avez-vous prévu pour ceux qui vont réussir au test ?

Ceux qui vont réussir au test, vont officier les matchs de ligue 1, ligue 2 et de nationale selon la catégorisation. Nous allons également rembourser leurs frais de transport.

Et pour ceux qui ne réussiront pas ?

Ceux qui vont échouer rentrent à la maison à leurs frais. Ils n’auront pas de prise en charges. Il y a trois à quatre ans, quand un arbitre échouait au test, il n’était pas retenu pour les cinq premières journées de championnat mais nous avons constaté que cela ne suffit pour les frapper dans leur orgueil nous avons décidé maintenant que les arbitres qui vont échouer au test ne vont pas arbitrer toute la phase aller.

Les arbitres qui ne sont pas aptes à l’issue de ce test d’avant-saison auront-ils une seconde chance ?

Entre la phase aller et la phase retour, il y a un temps d’un minimum de dix jours. Nous les reprogrammons pour un nouveau test. C’est ce qu’on appelle test de rattrapage. Ils seront à leurs frais parce qu’ils ont échoué.

Pour la saison à venir, le nombre de changements par match va-t-il revenir à trois ?

Pour le moment nous maintenons le nombre de changements à cinq à cause du Coronavirus. Mais la CA a une réunion par rapport aux directives du championnat national de ligue 1, ligue 2 et la ligue amateur.

Propos recueillis par Alhassane N’Dirè DIALLO

Source link