Linsan a été officiellement érigée en commune rurale ce week-end avec à la clé la mise en place de l’équipe de la délégation spéciale. Devenue sous-préfecture il y a juste cinq ans, cette localité située à plus de 80 kilomètres du chef-lieu de la préfecture n’avait jusqu’à présent pas un bureau de délégation spéciale.

La cérémonie d’installation de cette équipe qui va désormais se charger de conduire les affaires de cette commune rurale, a été présidée par le préfet de Kindia, Elhadj N’Fansoumane Touré accompagné de ses cadres.

C’est Baba Adama Diallo qui a été élu président de la délégation spéciale de Linsan. Autour de lui, il y a une dizaine de personnes qui forme le nouveau bureau de la délégation spéciale.

 La cérémonie a mobilisé les autorités administratives, sous-préfectorales, communales ainsi que la population.

Erigé en 2017 en sous-préfecture par un décret présidentiel, la commune rurale de Linsan compte aujourd’hui 34.073 habitants avec 16 districts contrairement à la sous-préfecture de Sougéta à laquelle elle relevait jusque-là, qui compte 5 districts.

Le sous-préfet de Linsan, Lansana Bangoura a, dans son discours de circonstance, traduit l’engagement de sa population à toujours travailler pour le développement de la localité.

« La population de Linsan me charge de transmettre au président de la République, à travers le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, leur vif remerciement et qu’elle adhère à son programme de société pour le développement socio-économique à la base et d’ailleurs nous le réaffirmons notre engagement à le soutenir dans ses nobles missions et à travailler pour le développement de cette sous-préfecture », souligne-t-il.

Mamoudou Barry, représentant de la gouverneure de la région Administrative de Kindia, a invité les membres de cette équipe dirigeante à éviter toute guerre de leadership : « l’érection de Linsan en commune rurale est synonyme de renforcement de la décentralisation sur le terrain, un acquis majeur qui permettra sans nul doute à l’ensemble des citoyens de la commune rurale de Linsan d’être de véritables acteurs du développement économique et social de leur collectivité. Pour y arriver, les membres de la délégation spéciale doivent taire leurs querelles pour regarder dans la même direction en privilégiant le développement auquel aspirent tous les fils et toutes les filles de Linsan. »

Pour le nouveau président de la délégation spéciale, leur mission, c’est de faire en sorte qu’ils méritent la confiance de la population qui les a choisis. « Linsan doit être une commune rurale de référence au niveau de la préfecture sur le plan du développement socioéconomique mais, aussi unifier tous les fils et filles de Linsan pour qui nous devrions travailler », conclut Baba Adama Diallo.



Source link