Des médias guinéens signent que la ministre de l’Enseignement technique est accusée de détournement de plus de 200 milliards GNF dans trois départements. Suite à ces publications, le gouvernement a exprimé son regret face aux accusations « sans preuves « .

« Le Conseil a déploré la diffusion par certains médias d’informations diffamatoires sur un membre du Gouvernement autour d’un détournement qui porterait sur des montants faramineux sans en apporter la moindre preuve », peut-on lire dans le compte-rendu du conseil des ministres de ce jeudi 26 novembre 2020.

Le gouvernement a interpellé la Haute autorité de la communication (Hac) à veiller à l’application des règles d’éthique et de déontologie ainsi qu’au respect des dispositions pertinentes de la Loi sur la liberté de la Presse.


Alerte SMS Guinée

Publicité

Il faut rappeler que la ministre concernée avait fait un post sur sa page Facebook, défiant « ceux qui veulent ternir son image»



Source link