Elhadj Alhassane Sanoh est accusé pour des faits de viol et de détention dimages pornographiques de personnes sans le consentement de celles-ci, daprès le Secrétariat général à la Présidence chargé de la lutte contre la drogue et le crime organisé.

L’homme est reconnu à travers ses actes qui consisteraient à coucher avec les filles et les filmer dans le but de se faire de l’argent, selon les témoignages de certaines victimes.

Diplômé de l’université islamique de Médine avec pour spécialité la Charia (la loi, en islam), Elhadj Alhassane Sanoh a passé six ans en Arabie Saoudite avant de retourner au pays. En Guinée, il sest lancé dans les activités de vente de véhicules et de téléphones. Mais à côté de cela, il tenait son projet de perversion.
« Il entretient des relations avec les filles et femmes et les filme dans leur nudité absolue. Pour faire le chantage à ses victimes. Il leur envoie ces images pour demander de l’argent. Le cas pour lequel il a été interpellé, il a demandé 6 millions à sa victime avec laquelle il a eu des relations sexuelles. Or, vous savez que la capture, la détention et la diffusion des images pornographiques sans le consentement de l’intéressé est une infraction », rappelle le Commissaire principal de police Mohamed Mazo Mansaré.

Selon le chargé de la communication du Secrétariat général à la Présidence chargé de la lutte contre la drogue et le crime organisé, ces actes de cet individu qui se fait appeler imam à Kobaya, un quartier dans la commune de Ratoma, constitue un viol, en ce sens que la victime a été contrainte de se livrer à l’acte au cours duquel elle s’est fait filmer.

La vidéo a été aussitôt virale dans le pays. Certains internautes estiment qu’il sagit plutôt d’un véritable fornicateur déguisé en imam. Pour d’autres, l’intention du mis en cause n’est autre que salir l’image de la religion musulmane.

Source link