Selon le responsable des jeunes de la fédération UFDG de Labé, la marche de l’UFDG-ANAD de ce mercredi 25 novembre 2020, s’est soldée par des blessés et des dégâts matériels importants.

Dans un entretien accordé à notre correspondante basée dans la région,
Younoussa Baldé affirme que les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants.

«Nous sommes satisfaits du déroulement de notre marche pacifique, car la population a répondu massivement, et ce, toutes les couches confondues, pour protester contre les exactions, dénoncer l’injustice et réclamer la libération de nos détenus politiques.


Alerte SMS Guinée

Publicité

Après avoir fait le tour de la ville notamment, du rond-point Hoggo m’bouro, en passant par le stade régional, ensuite le carrefour bilaly puis le Quartier daka, à notre grande surprise arrivés au point de départ, les hommes en tenues ont lancé du gaz lacrymogène à l’endroit des citoyens, dans la panique il y a eu des blessés, des motos emportées et d’autres détruites, des téléphones également emportés. Mais cela ne nous démotive pas. On est plus que jamais déterminé. Il y a eu des arrestations, mais nous n’avons pas encore le bilan précis», a-t-il précisé.

À rappeler, qu’une famille non loin du rond-point Hoggo m’bouro a eu la désagréable visite des services de sécurité qui ont déversés le contenu d’une marmite et cassés des pare-brises d’une voiture.

Tiguidanké Diallo



Source link