Face aux menaces de certains fondateurs des écoles privées à Labé, l’antenne régionale du Syndicat des enseignants du privé de Guinée a décidé de venger les enseignants grévistes, en fermant des établissements dans les prochains jours.

En plus du refus dêtre autour de la table de négociations qu’ils affichent, certains fondateurs des écoles privées de Labé ont préféré remplacé les enseignants grévistes par des ATS. En outre, ces enseignants ont été victimes de menaces.

Pour empêcher ces pratiques à l’égard de ces encadreurs, une déclaration sera faite par l’antenne  régionale de SEPGUI de Labé dans laquelle les enseignants qui composent cette structure dénonceront des actes dagissement des fondateurs décoles privées.
«Si par endroits ils (fondateurs décoles privées), continuent ces menaces, nous userons de toutes les voies légales (), sil faut même, faire la fermeture de ces écoles. », a averti Mamadou Mahmoud Diallo.

Par ailleurs, au cours de la première journée de grève, le mot d’ordre a été bien suivi à Labé, selon le secrétaire adjoint de SEPGUI de la région. Il sera de même jusquà nouvel ordre, ajoute M. Diallo.

Il a fini par féliciter tout de même une école privée dont le fondateur a pu rassembler les enseignants et leur payer deux mois darriérés de salaire.

Source link