Connu pour son opposition au régime d’Alpha Condé, le président du MoDeL serait recherché par les services de la Direction centrale de la police judiciaire.

Sur son compte Facebook, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) s’insurger contre cette pratique et accuse le président Alpha Condé d’être derrière cette menace.

«Intolérant à toutes formes de critiques, Alpha Condé, quelques jours après avoir mis aux arrêts le journaliste Amadou Dioulde Diallo, aurait déjà instruit sa justice aux ordres de procéder à l’interpellation de Aliou Bah, Président du MODEL. Le seul tort de ce jeune leader est de s’être illustré dans la dénonciation des dérives autoritaires du pouvoir et d’avoir refusé de se taire face aux violations récurrentes de nos droits et libertés et aux injures récemment infligées à notre nation».

L’ancien chef de file de l’opposition exprime toute sa solidarité et son soutien au jeune leader.

«l’UFDG exprime sa solidarité et son soutien à Aliou Bah, condamne cette campagne d’arrestation et de séquestration des leaders d’opinion et exige l’arrêt des poursuites et la libération des prisonniers politiques» a-t-il posté sur compte Facebook.

Source link