Dans le cadre de la lutte contre la covid-19 et la maladie à virus Ebola, le président de la République Alpha Condé a pris des mesures pour compléter celles déjà en vigueur dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Le chef de l’Etat a motivé sa directive lue à la télévision nationale ce jeudi 4 mars par la récente évolution de la situation épidémiologique et sur proposition du comité interministériel de riposte en concertation avec le conseil scientifique.

Il s’agit de la suspension de toutes les activités culturelles et artistiques, l’interdiction des activités publiques et privées de regroupement de masse, l’interdiction des cérémonies de baptême, de mariage et funèbre, la fermeture des lieux de spectacle, discothèques et boites de nuit dans la zone de grand Conakry (Conakry-Dubréka-Coyah) et la région de Nzérékoré.

« Ces mesures viennent compléter celles déjà en vigueur dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. A ce titre, la célébrationde la fête internationale des femmes prévue le 8 mars est reportée à une date ultérieure. Les autorités sanitaires et les services de sécurité sont priés de prendre toutes les dispositions pour garantir la stricte application de cette présente directive », a-t-on appris.



Source link