Poursuivi pour menaces, injures, atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, xénophobie, et d’incitation à la révolte, le Guinéo-Canadien a été finalement transféré à la maison centrale de coronthie ce jeudi 26 novembre, selon son avocat.

Il faut rappeler que Madic 100 frontière a fait plusieurs semaines à la Direction de la police judiciaire avant qu’il ne soit fixé sur sa destination où il va rejoindre des responsables de l’UFDG et du FNDC.

Me Salifou Béavogui, l’un des avocats du prévenu a exprimé son regret face à la procédure de transfèrement de son client. Il regrette du fait « qu’aucune forme de procédure ne soit respectée. »


Alerte SMS Guinée

Publicité

Il affirme qu’il est anormal d’interpeler un citoyen et le retenir près de trois semaines à la police avant d’ouvrir des enquêtes.

Il promet que le pool d’avocats de la défense relèvera appel contre l’ordonnance qui place leur client en détention provisoire.



Source link