L’homme d’affaires Mamadou Sylla, président du parti Union Démocratique de Guinée (UDG) a obtenu quatre députés aux législatives du 22 mars, selon les résultats provisoires proclamés par la CENI. Interrogé ce jeudi par la radio Lynx FM, Mamadou Sylla, a dit les raisons de sa participation aux législatives. Il est aussi revenu sur ses relations avec le parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG). Extraits.

« Je n’ai jamais signé une alliance électorale avec le parti UFDG. J’avais proposé cette alliance mais l’UFDG avait refusé cela, sous le prétexte qu’elle avait signé une alliance avec l’UFR et ce parti est après allé rejoindre le pouvoir. En lieu et place, l’UFDG a proposé une alliance politique qui devrait se transformer en alliance électorale à l’occasion de la présidentielle. Je n’ai trahi personne. C’est moi qui avais été toujours trahi. L’UFDG a refusé de me soutenir aux législatives et pourtant nous avions un accord pour que le parti me soutienne à l’uninominale  à Dixinn. Nous avons un document signé. J’ai créé mon parti pour aller aux élections et non pour accompagner quelqu’un. L’Etat a convoqué des élections et demandé à tout le monde d’y participer. Le devoir civique d’un citoyen, c’est d’aller voter…. »




Source link