La nouvelle est tombée lundi 29 juin 2020, plusieurs stagiaires à l’ EDG de Siguiri centre et de Bouré ont entamé une grève générale et illimitée jusqu’à satisfaction de leurs revendications.

Ils ont manifesté leurs cris de cœur dans une déclaration dont Guinée360.com détient une copie à travers son correspondant dans la préfecture.

Selon nos informations, ils sont plus de 145 jeunes stagiaires qui ont abandonné les outils de travail au moment où les ménages sont confrontés à de sérieux problèmes de tentions normales du courant, accompagné de délestage continuel qui devient difficile à gérer.

« Nous sommes aujourd’hui dans une situation très déplorable, abandonnés à nous même après des années passées au service du gouvernement guinéen en servant les citoyens de la préfecture de Siguiri en électricité. Nous sommes 150 personnes au compte de l’EDG de Siguiri dont 4 titulaires seulement… », raconte le porte-parole des grévistes que nous avons joint après avoir appris la nouvelle.

Yakouba Kalo témoigne que certains parmi eux ont passé plus de 10 ans voire 20 ans en qualité de stagiaires dans la boîte, sans aucune prise en charge.

« Avec ça, on a ni prime ni paie et nous sommes des pères de familles. Certains même ont perdu leur vie mais ils n’ont reçu aucune récompense », ajoute-t-il.

Ces stagiaires grévistes disent avoir rencontré les autorités communales et préfectorales, mais en vain. « Avec cette situation anormale, le président de la République, le ministre en charge de l’Energie et les autorités locales doivent chacun a leur tour, intervenir. Au cas contraire, nous allons nous retirer et laisser les 4 personnes s’occuper des réseaux », a averti le porte-parole des grévistes.

Pour le moment, aucun membre de la Direction n’a souhaité commenter ces faits.

Billy Nankouman keita

Source link