DECLARATION DE LA CELLULE DE COMMUNICATION DE L’UFDG-Les populations de la Guinée forestière sont dans le malheur. Des morts, plusieurs dizaines, brulés vifs ou par balles ou encore par des coups d’une violence insoutenable.
Leur douleur a atteint l’indicible lorsque des images filmées ont montré les corps de leur chair,enlevés de la morgue comme par dérobade et ensevelis dans une fosse commune. Sans sépulture.En même temps, à Conakry, Dubréka et Mamou, onze personnes seront abattues par les forces del’ordre et des centaines de citoyens seront blessés, séquestrés et plusieurs autres soumis à destraitements inhumains et dégradants.
Le refus de soutenir le double scrutin du 22 Mars vaut-il ces atrocités exercées sous forme
d’expédition punitive avec destruction d’habitations et incendies de lieux de culte ?
Le choc sur la conscience nationale et l’émotion dans la communauté internationale ont été bienplus forts que lors des crimes commis à Zoghota, Womey, Saoro ou à Conakry lors des manifestations politiques et syndicales.
Lire la suite en cliquant sur le lien ci-dessous

Déclaration Cellcom UFDG.pdf


Source link